fbpx

Vidéo et réseaux sociaux : la révolution du format vertical

27/10/2020

Tous les formateurs en vidéo vous le diront, lorsque le Smartphone est devenu une « caméra », ils ont commencé par se moquer de ceux qui utilisaient leur téléphone « en hauteur ». A l’époque on disait même qu’ils le tenaient « à l’envers ». C’était une source de plaisanterie inépuisable. Le format vidéo 16/9 (ou cinémascope) correspond d’ailleurs parfaitement à l’ergonomie du visage, avec un œil de chaque coté du visage et une vision périphérique. Mais avec le temps, ces formateurs misonéistes ont dû s’adapter et accepter l’évolution vers un tout autre usage : le format vertical.

Derrière cette apparente hérésie se cache une réalité : si le format horizontal est adapté à des écrans « lointains » (2 à 5 mètres de l’œil), le format vertical est parfaitement adapté à une vision de près, lorsque l’écran est très proche des yeux. Ni plus ni moins que l’usage d’un smartphone.

Etudions comment nous sommes passés en quelques années d’une vision panoramique à des vidéos au format vertical…

Une révolution vidéo née du smartphone

Commençons par une statistique : d’ici 2021, le format vidéo occupera 82% du trafic internet. Une évolution digitale conséquente pour les marques qui devront se montrer davantage créatives pour capter et garder l’attention de leurs internautes.

Si nous connaissons tous le format vidéo 16/9 qui permet de regarder des contenus à l’horizontal sur les écrans de télévision et d’ordinateurs, nous devons aujourd’hui admettre que celui-ci est concurrencé par l’apparition d’un nouvel usage.

Avec l’essor des smartphones, les formats vidéo ont progressivement été modifiés, proposant désormais une expérience plus fluide et adaptée à la prise en main des smartphones, tenus à 94% du temps à la verticale. Cette habitude a donné naissance à la « vidéo verticale ».

L’instantanéité offerte par les réseaux sociaux est également responsable de ce phénomène : Les lives (Instagram, Facebook, Linked In et Twitter) ou les stories (SnapChat, Instagram, Facebook, Youtube, Pinterest, Twitter…) proposent un format vertical qui tend vers l’authenticité et la spontanéité.

Les vidéos publiées aujourd’hui sur les réseaux sociaux : Instagram, Facebook, Twitter, SnapChat et Linked In sont donc majoritairement au format vertical (600 x 700 pixels) ou carré (600 x 600 pixels) car tous deux délivrent un plus grand confort visuel pour les utilisateurs.

Comment le phénomène de verticalité s’est-il imposé comme un format indispensable sur les réseaux sociaux et une opportunité à saisir pour les marques ?

Les raisons principales sont les suivantes :

  • Nous tenons nos téléphones à la verticale
  • Nous regardons de plus en plus de vidéos sur notre téléphone
  • Les réseaux sociaux s’y sont adaptés
  • Les grandes marques s’emparent de cette tendance

Du format vidéo 16/9 au format carré

C’est avant tout lié à un constat, la plupart des vidéos sur le web sont visionnées depuis un smartphone (60% en 2018) et les internautes tiennent leur smartphone verticalement.

Dans une société où la recherche d’instantanéité est omniprésente, l’avantage de pouvoir visionner des vidéos à la verticale enlève la contrainte d’avoir à tourner son téléphone pour regarder une vidéo.

De fait, le successeur du format 16/9 a été le format carré qui répond à cette demande. D’abord adopté par Instagram lors de sa création en 2010, puis repris par Facebook, il sert de format de base afin de simplifier l’organisation du feed Instagram et offrir une meilleure visibilité des publications aux internautes. Il prend plus d’espace sur le fil d’actualité des réseaux sociaux et s’adapte bien à la taille de l’écran de smartphone. Youtube a également ajouté cette fonctionnalité en 2018 : son design responsive permet d’adapter la vidéo à la taille de l’écran – smartphone, tablette, ordinateurs… et garantit ainsi l’absence de bandes noires disgracieuses sur les côtés.

Le format carré occupe également 78% de plus de surface à l’écran comparé à une vidéo au format paysage. L’œil de l’utilisateur sera donc d’emblée attiré et captivé par ce type de format.

Une étude intéressante réalisée en 2019 par le site du spécialiste des réseaux sociaux BUFFER a montré pourquoi le format carré est parfaitement adapté aux réseaux sociaux :                                           

  • Il génère plus d’engagement que le format 16/9, permettant le taux de visionnage de grimper de 30 à 35 %. D’où une plus grande connexion avec son audience, ses clients et ses prospects.
  • Il engendre un coût d’achat d’espace publicitaire optimisé : une comparaison des CPM (coût pour mille vues) permet d’établir que les publicités qui utilisent des vidéos au format carré ont un CPM inférieur de l’ordre de 7,5 % sur Facebook et 33 % sur Instagram.

Avec ce type de format l’utilisateur n’a pas besoin de cliquer sur la vidéo pour la voir en plus grande. Il n’a pas non plus besoin de tourner son appareil pour voir la vidéo en plein écran. Cela facilite donc la fluidité de son expérience sur les réseaux sociaux.

Du format vidéo carré au format vertical

C’est en 2011, avec l’émergence de SnapChat que le format vertical a graduellement pris le dessus sur le format carré. Le concept de « stories » a vu le jour et a séduit divers internautes grâce à l’impression de spontanéité et de « pris sur le vif » qu’il donne.

Instagram a suivi cette tendance émergente et a intégré les stories à ses fonctionnalités puis propose aujourd’hui différents formats à la verticale telles que : l’IGTV, les Lives, les Réels…

Le format IGTV permet de créer des vidéos plus longues que celles publiées sur le feed, limitées à 60 secondes, ce qui permet de créer du contenu vidéo pouvant aller jusqu’à 60 minutes. Cela vient concurrencer Youtube, car aujourd’hui les influenceurs postent de plus en plus sous ce format qui leur permet d’être actifs sur une seule plateforme et d’interagir plus facilement avec leur communauté.

Le format vidéo live Instagram offre lui la possibilité de s’adresser à ses followers en direct. C’est un format, comme le modèle des stories, qui se veut assez brut et spontané.

Cela offre une proximité avec ses abonnés et crée du lien car la communauté de l’utilisateur pourra lui poser des questions et il pourra y répondre et interagir directement.

Une tendance à suivre

Ce phénomène de verticalité s’explique notamment par le succès que rencontre Tik Tok auprès des jeunes. Sur cette plateforme, les utilisateurs publient des vidéos courtes et filmées à la verticale et les relayent sur leurs autres réseaux sociaux (Instagram, Youtube, Facebook…). Ce qui a inspiré Instagram a créer les réels.

Instagram espère ainsi attirer le plus grand nombre d’utilisateurs sur sa plateforme grâce à ses fonctionnalités 360 qui s’inspirent de celles de : SnapChat (stories), Youtube (IGTV) et  Tik tok (Réels) .

Instagram n’a eu de cesse de gagner en popularité ces dernières années : D’après une estimation, 71% des entreprises utilisent Instagram pour promouvoir leur marque ou produit et l’engagement vidéo Instagram (16%) a dépassé les performances de Youtube (0,3) et Facebook (1,5).

Sur Facebook, les premiers tests des publicités vidéo verticales ont révélé que les vidéos postées au format vertical augmentent l’engagement des utilisateurs (particulièrement si elles sont regardées avec du son). Selon Wibbitz, les vidéos verticales attirent quatre fois plus d’engagement que des vidéos carrées sur Facebook, et 2,5 fois plus sur twitter.

Si on en croit Facebook Business, 65% des consommateurs pensent que les marques qui font de la publicité dans un format vidéo vertical sont « plus innovantes » et 79% des « consommateurs novices » préfèrent le format vidéo vertical, le considérant plus attractif.

Créer du contenu marketing en BTOB au format vertical est efficace pour du storytelling ou la présentation d’un salarié, client sous un format plus personnel.

De plus, une vidéo verticale occupe l’intégralité de l’écran sur un téléphone portable, ce qui captive l’œil de l’utilisateur.

Un format vidéo adopté par les grandes marques

Quelques marques ont adopté cette tendance, parmi elles : Hyundai, qui a vu sa notoriété de marque augmenter de 33% et provoquer des intentions d’achats de 12% selon un rapport Google ; Nespresso qui propose un concours où les participants doivent filmer leur vidéo au format vertical ; Adidas avec leur campagne publicitaire « creativity is the answer » ou encore Nike qui a lancé un spot publicitaire le 30 juillet dernier « you can’t stop us » et a récolté 45 millions de vues sur Youtube et 39 millions sur twitter grâce à un dispositif d’écrans partagés à la verticale.

Ces marques ont opté pour une tendance qui parle à une cible jeune et connectée. Cette stratégie de communication permet de véhiculer une image originale et créative.

Instagram a également intégré les publicités sous forme de story qui s’affichent après que nous ayons fait défiler 2 ou 3 stories de nos abonnés. Les Stories sont 50% moins chères pour les CPM (Cout Pour mille impressions) et 30% pour les CPC que les vidéos carrées dans le flux. Le coût par vue (CPV) est lui 68% moins cher avec la vidéo verticale.

Ce nouveau mode de communication renforce l’engagement des consommateurs et permet de créer du lien plus facilement grâce à la proximité, les publicités sont mêlées aux contenus que nous regardons et généralement adaptées à nos centres d’intérêt.

En conclusion, avec l’avènement des smartphones et l’usage des réseaux sociaux, le format vidéo a dû s’adapter aux nouvelles pratiques des internautes. A présent, les vidéos publiées sur les réseaux sociaux sont au format carré (feed Instagram, publicités sponsorisées Instagram et Facebook…) ou vertical (stories, IGTV, réels, tiktok…)

Cependant cette tendance requiert des adaptations : une prise de vue qui devra parfois être recadrée, un workflow différent du format horizontal et une narration qui devra s’accommoder de ce format associé à la spontanéité et l’impression de contenu « brut ».

Il n’en demeure pas moins que la vidéo verticale reste un indispensable pour votre communication digitale car elle offre une proximité avec ses abonnés et augmente le taux d’engagement de la cible.

Alors si vous aussi, vous avez besoin de créer du contenu vidéo pour vos réseaux sociaux, n’hésitez-pas à nous contacter :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus de nouvelles

Comment réussir son projet vidéo en Motion Design ?

La plupart des entreprises et start-up s’appuient désormais sur la vidéo afin d’expliquer leurs métiers, de présenter leurs services ou de mettre en avant la valeur ajoutée qu’elles pensent offrir à leurs clients.

Quel film d’entreprise choisir ?

La plupart des entreprises et start-up s’appuient désormais sur la vidéo afin d’expliquer leurs métiers, de présenter leurs services ou de mettre en avant la valeur ajoutée qu’elles pensent offrir à leurs clients.

Comment réaliser une bonne vidéo de recrutement ?

Pourquoi choisir une vidéo de recrutement ? La vidéo recrutement est le format idéal qui permet de donner envie et de susciter l’intérêt pour une entreprise. Facile à visionner, authentique et claire, la vidéo est un atout pour attirer les meilleurs talents. De plus, une vidéo de recrutement permet de se démarquer des autres annonces […]